Le dimanche 3 juillet 2016 dernier a eu lieu la commémoration annuelle des combats de La Fontenelle à St Jean d’Ormont puis à la nécropole du Ban-de-Sapt. Elle fait suite à celle de l’année dernière qui célébrait le centenaire et avait été organisée sur deux jours, avec un grand nombre de participants. Cette année, les participants étaient moins nombreux, bien que la cérémonie à la nécropole ait rassemblé peut-être une petite centaine de personnes. Elle avait été précédée la veille par l’inauguration des deux sentiers de mémoire – celui de la Roche Mère Henry et celui de la cote 627 – qui donneront lieu à un autre article sur ce blog.

A noter que pour ces commémorations, le lieutenant-colonel Pierret m’avait demandé de représenter l’amicale du 133e régiment d’infanterie. Ci-dessous, un bref déroulé illustré de cette matinée.

Cérémonie au cimetière militaire de Saint-Jean d’Ormont

Le premier rassemblement s’est tenu sur le cimetière militaire de Saint Jean d’Ormont, où une petite partie des combattants français, dont le lieutenant-colonel Dayet, repose toujours. Le rassemblement matinal regroupe une trentaine de personnes, essentiellement des élus et les porte-drapeaux. Après la levée des couleurs et le dépôt de gerbe, le président du souvenir français de Senones, le chef d’escadron Albert Denizot, termine la cérémonie en évoquant le sort de la tombe du lieutenant-colonel Dayet. Sépulture privée car érigée par sa famille après la guerre, son entretien n’incombe pas à l’état. Or elle se dégrade. Un projet est donc en cours pour permettre sa restauration.

SaintJeandOrmon2016-(2) SaintJeandOrmon2016-(3)

SaintJeandOrmon2016-(1)

Le président du souvenir français Albert Denizot

SaintJeandOrmon2016-(5) SaintJeandOrmon2016-(6)

Tombe du lieutenant-colonel Dayet, pour lequel un projet de restauration est lancé

Tombe du lieutenant-colonel Dayet, pour lequel un projet de restauration est lancé

Messe

Dans la foulée, une messe est célébrée à l’église de Launois, à laquelle se sont associés les porte-drapeaux. L’homélie porte sur l’engagement (la nécessité pour chacun de contribuer) et vient en écho au travail des élus et le souvenir français, dont on peut voir les fruits ce matin.

Launois2016 (1) Launois2016 (2)

Cérémonie à la nécropole de La Fontenelle

A la sortie de la messe, les participants rejoignent le site de la nécropole, situé juste au dessus de Launois. Il y a plus de monde qu’à Saint-Jean d’Ormont, et notamment le nouveau sous-préfet Laurent Monbrun, déjà présent la veille à l’inauguration du sentier de la Roche Mère Henri, mais aussi des habitants des communes environnantes, souvent accompagnés d’enfants. Rassemblés à 11h30, les porte-drapeaux précédés de la fanfare La Renaissance – celle-ci donne sans conteste beaucoup de panache à la cérémonie – pénètrent dans la nécropole, suivi des autorités et de l’assistance.

 

LaFontenelle2016 (1)

LaFontenelle2016 (2)

LaFontenelle2016 (15)

LaFontenelle2016 (4)

LaFontenelle2016 (5)

Alignés entre le monument et l’ossuaire, le représentant du souvenir français, le chef d’escadron Albert Denizot dirige la cérémonie, dédié aux « vaillants défenseurs du sol vosgien », comme il est inscrit sur le monument d’Auguste Bachelet qui s’érige à près de 15 mètres. Annonce des autorités participantes, cérémonie des couleurs, évocation détaillée des combats de la cote 627, de la construction de la nécropole et du monument, de l’oubli du site puis de sa remise en valeur à partir des années 1970. Enfin, dépôt de gerbe simultanée à la nécropole et à l’ossuaire (je suis associé à ce dernier au nom de l’amicale du 133e RI).

LaFontenelle2016 (6)

LaFontenelle2016 (9)

LaFontenelle2016 (7)

La cérémonie se termine par une sortie en ordre, puis une haie d’honneur à l’entrée de la nécropole

LaFontenelle2016 (12)

La haie d’honneur à la sortie

LaFontenelle2016 (13)

Le sous-préfet Laurent Monbrun

LaFontenelle2016 (14)

A ma gauche, Henri Mattei, premier adjoint au maire de Senones

Pour écouter l’ensemble de la cérémonie (30 minutes), cliquez ici :

Vin d’honneur 

A 11h30, les participants à la commémoration se retrouvent à la salle des fêtes du Ban-de-Sapt, au hameau de Launois. Serge Alem (maire du Ban-de-Sapt) puis William Mathis (conseiller général) insistent dans leur discours sur le thème de la commémoration et de la transmission. Le tout se termine avec le vin d’honneur. C’est notamment l’occasion de discuter de différents projets, dont celui qu’évoque le maire de Saint Jean d’Ormont : la création d’un sentier de mémoire allant de la Chapelotte jusqu’à l’Hartmannswillerkopf, soit plus de 100 km. A suivre…

Launois2016 (3)

Launois2016 (4)

De droite à gauche, Christian Demange (maire de Saint-Jean d’Ormont) , le lieutenant-colonel Castagnoli (représentant le gouverneur militaire de Metz), William Mathis (conseiller général) et Serge Alem (maire du Ban-de-Sapt)

Étiquettes : , ,


Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :