A côté des attaques lancées par les deux camps, deux récits rapportés par différents témoins racontent (pour moi) le courage du poilu pendant la période d’affrontement sur le secteur du Ban-de-Sapt : (1) la récupération du corps du lieutenant-colonel Dayet au milieu du no-mans land de la Cote 627 après l’attaque désastreuse du 27 janvier 1915, et (2) la résistance victorieuse d’une escouade à Battant de Bourras dans la nuit du 14 au 15 mai 1915. C’est à ce second épisode, à l’approche de son 105e anniversaire, que cet article en trois épisodes est consacré.

Lire la suite »


Sifflet du commandant Barberot et croix de Guerre de André Cornet-Auquier

Parfois surgissent au détour d’une recherche des objets du passé qu’on pensait définitivement perdus. Ce fut le cas du fanion du commandant, mais dont on a perdu la trace. Cela vient d’arriver à nouveau et par hasard, en travaillant sur les liens dirigés vers mon site. Au détour d’une adresse, je suis tombé sur une page que je ne connaissais pas. Un long article en anglais y récapitule la carrière du capitaine André Cornet-Auquier (auquel j’ai consacré en 2016 un article ici). La page le cite abondamment (toujours en anglais, mais il faut savoir qu’il était enseignant de lettres en Ecosse avant la guerre) et fournit une iconographie étonnante. D’où viennent ces objets photographiés ? Je ne le sais pas encore mais l’enquête a démarré !  L’une des photos regroupant un sifflet étiqueté et une croix de guerre, attire tout de suite mon attention…

Lire la suite »


Comme je l’avais annoncé au tournant de l’année, la (re)publication des lettres de Louis Chevrier de Corcelles est prévue dans les prochaines semaines, chez Edhisto, sous le titre « En mémoire d’un fils ».

Ce sont 87 lettres, commentées et annotées de 440 notes de bas de page, précédées d’une introduction et d’une biographie, ainsi que 37 illustrations (dont plusieurs transmises par la famille de Corcelles) et une carte, le tout sur 198 pages, qui forment ce récit remarquable. Dans mes commentaires et annotations, j’ai souhaité d’abord fournir les explications indispensables sur les personnes citées ainsi que les références pointues de cet « aspirant » à l’école des Chartes. Mais ces indications indispensables ont été enrichies d’une mise en perspective avec les écrits d’autres sources et de combattants du régiment, notamment le commandant Barberot, le capitaine Cornet-Auquier, les soldats Fénix et Comte, le médecin Joseph Saint-Pierre… Lire la suite »